Partagez | 
 

 Tommy fais sa présentation

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tommy fais sa présentation   Jeu 28 Avr - 21:02

❝ Il en faut peu pour être heureux... Vraiment très peu pour être heureux ❞


→ BIENVENUE À WOODEN LANE, JE SUIS VOTRE AGENT IMMOBILIER. POUVEZ-VOUS M'EN DIRE UN PEU PLUS SUR VOTRE IDENTITÉ

PRÉNOMS ET NOMS : Thomas Kerner
AGE : 22 ans
DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Le 21 mai 1988 à Paris
ORIGINES ET NATIONALITÉ : Française
CARACTÈRES : Je suis mystérieux. Un peu trop au goût de certains... Mais bon, c'est une façon comme une autre de me protéger. En effet, tant que le mystère persiste, tout va bien. Je suis plus difficilement atteignable... Je suis têtu, de mauvaise foi, mais quand l'enjeu est trop important, je sais reconnaître que j'ai tort. Autant vous dire la vérité, ça n'est jamais arrivé. Tout simplement parce que j'ai toujours raison. Je suis impulsif et colérique. Bah ouais, j'y peux rien. Ça a toujours été comme ça. Je suis habitué à avoir tout ce que je veux et dans un laps de temps très court, donc... Je suis aussi séduisant et charismatique. En témoigne la liste interminable de mes conquêtes. Je suis franc, et ça ne plait pas beaucoup. Parfois, ça fait mal... Mais je préfère la sincérité au mensonge, donc je ne me gène pas pour dire ce que je pense. J'étais aussi très solitaire, avant... Ceci explique mon besoin de me retrouver seul, parfois. Et je suis très méfiant. C'est pour me protéger et ne pas souffrir, et ça a tendance à agacer certaines personnes... La chose qui trouble les gens, chez moi, c'est le fait que je sois un fin observateur, et un fin stratège. Ceci a tendance à les dérouter. J'étudie chaque personne. C'est à la fois un passe-temps, mais aussi une manie. En observant les gens, je parviens à voir quels sont leurs points forts, leurs faiblesses... Et en fonction de ce que je découvre sur eux, j'élabore un plan.
GROUPE: Wanna try everything for fun
VOTRE VISION DES CHOSES EN CE QUI CONCERNE LE QUARTIER : J'aime ce quartier et je m'y sens bien.


→ INTÉRESSANT, PARDONNEZ MA CURIOSITÉ MAIS JE SOUHAITERAIS EN SAVOIR PLUS

Je m'appelle Thomas Kerner, mais appelé moi Thom. Riche petit garçon pourri gâté, fils de parents de la noblesse Française. Je vis dans le 1er arrondissement de Paris, dans un immense appartement. Vous me croyez? Vous devriez... Ma vie n'est malheureusement pas donné à tous, disons que j'ai eu la chance de naitre fils unique dans une famille pété de fric. La vie m'a véritablement souris lorsque je suis né, aux yeux de mes parents j'étais le fils idéal, j'avais tout pour moi : la beauté de mes deux parents, les facultés de mon père, le caractère tenace de ma mère. Ils m'avaient aussi inculqué leurs valeurs, qu'ils avaient su d'ailleurs m'enseigner avec tant de douceur. La loyauté envers mes amis, mes proches et surtout la famille, ainsi que la fidélité. Deux mots d'or que je n'oublias jamais, et j'avais toujours su les appliqués avec beaucoup de rigueur. Aucunes raisons de me plaindre on dira, j'étais né dans un foyer remplis d'amour et de tendresse, on ne pouvait que m'envier, j'en étais parfaitement conscient ô soyez en sûr... Jamais ils n'avaient voulu m'interdire quoique ce soit, « Non! », je ne connaissais pas ce mot. Cependant, je savais être reconnaissant de tout cela, ce m'étais dû certes un peu, mais j'étais reconnaissant, n'étant pas du genre à m'opposer à eux. A la maison il y avait toujours eu une très bonne ambiance, une entende parfaite. Harmonie et sérénité.

Avec le temps bien entendu j'avais forgé mon caractère. J'avais changé en grandissant, plus de gentil petit garçon de maman-papa, mais on ne me le reprocha jamais. Peut-être moins doux d'apparence et surtout plus cruel et méchant dans ma façon de me comporter avec certain. Oh oui, je l'avoue, je suis qu'un beau connard, et on me dira tête à claque parce qu'en vérité cela m'amuse plus qu'autre chose de faire chier mon monde. Disons seulement que je suis un chieur oui, et je l'assume ! En fait, ce que l'on dit de moi lorsqu'on me voit aux premiers abords, c'est que je suis un garçon très social, que j'aime être entouré de beaucoup de gens. C'est le cas d'ailleurs, on me voit toujours bien entouré. J'aime les gens, je ne dirais jamais le contraire! Disons jusque je suis plutôt réticent lorsqu'il s'agit de créer de vrai lien avec les personnes d'amitié ne serais-ce que ça et ne me parler pas d'engagement, ce mot même ne fait pas partit de mon vocabulaire. C'est peut-être bien ça qui me fait peur, l'engagement... Je n'ai jamais su rester avec une fille plus d'une semaine. Peut-être suis-je difficile aussi, mais n'étant pas du genre à me remettre en question sur le sujet, je me contente de me convaincre que ce sont elles le problème, et pas moi. Parce qu'elles s'emballent toujours très vite, pour certaine c'est limite si au bout de quatre jours, elles nous voient avec dans une grande maison avec des bébés, pleins de bébés! Tire moi une balle, je meurs! Elles le problème, pas moi. Est-ce de ma faute si j'aime les gens avec beaucoup de tempérament et qui sur les bords ont des côtés un peu sombre?! Je suis difficile, et en attend toujours beaucoup des gens qui serait susceptible de devenir mes amis... Mais certains y parviennent tout de même, bien heureusement.

On dit souvent de moi aussi que je suis quelqu'un de très dynamique. Je n'en fais qu'à ma tête, je fais ce qui me plait, quand j'en ai envie, où j'en ai envie... Rien ne m'arrête. Il était rare de me trouver chez moi avec ma mère non, j'alignais les différentes activités sportives, culturelles, ce qui pourtant ne me rendait pas spécialement bon pour autant. Juste dans un seul domaine où j'excelle, les sciences dans lequelles d'ailleurs je souhaite poursuivre mes études. Et en parallèle à toutes ces activités, je trouvais encore du temps à consacrer à mes potes... J'aime sortir, me divertir et en général ma présence est toujours très bien accueillit. Vif et sympa, on dit aussi, malgré qu'on remarque tout de même la distance que j'ai avec les gens un peu, en particulier les filles (assez ambiguë finalement, proche physiquement, mais le mental ne suit pas). Je ne cherche rien de concret, j'ai seulement peur de souffrir de nouveau, sans doute. Cela ne m'empêche pas de vivre, tant que je parviens à m'amuser tant que je le veux, il n'y a pas de problème. Et lorsqu'on vient à m'emmerder sur un quelconque sujet, tout bêtement je refoule mon énervement, ma colère en fuyant le sujet... Ce que je souhaite encore aujourd'hui, c'est qu'on m'apprécie pour ce que je suis, en oubliant certains détails (du genre que j'aime avoir un tas de fille dans mon lit ce qui naturellement n'était pas très bien vu aux yeux des autres). Je reste un gars sympa autrement, agréable et simple à vivre, bien que distant, mais pas spécialement prise de tête car je fuis le conflit sans arrêt, de peur de voir ma réaction, que je crains sans doute violente. À moins qu'on vienne vraiment me marché sur mes plates bandes, là il serait difficile de fuir, donc je fuis seulement si j'en ai la possibilité... Mais mon caractère m'empêche cependant de refuser le « duel », dans le cas où l'on me chercherait, je serais du genre à foncer tête baisser, préférant les mots aux poings (bien que je ne déglutirais pas s'il fallait en venir aux poings!), je serais près à achever mon adversaire... ou éventuels concurrent qui oserait me défier, si bien évidemment je ne finis pas en pâté avant.

Plus les années passent, plus mon caractère s'installe. En vérité, je me suis trouvé aujourd'hui enfin, et j'assume ce que je suis, parfaitement! Je n'irais surement pas changer même pour là plus belle paire d'yeux du monde entier. Me baladant dans les rues de Paris silencieux et pensif encore, je médite sur cette question : faudrait-il un jour que je me mette à grandir un peu? Oui? Non ? Sincèrement, ma situation est bien trop confortable pour l'abandonner aujourd'hui... Un gamin dans le corps d'un adulte, le résultat est plutôt... amusant et divertissant. Je soupire, en me promenant toujours n'ayant pas grand chose de mieux à faire pour tout dire en ce dimanche après-midi. Au coin de la prochaine rue, là, un café que je connais que trop bien... LE café où toutes mes « relations » ont connu leur fin, c'est devenu quasi mythique. Un sourire satisfait aux lèvres et presque fier d'avoir briser ces pauvres jeunes femmes qui ne l'avaient surement pas mériter... mon attitude était pitoyable.

# Flash Back


« -Tu sais très bien que ça ne pouvait pas coller entre nous... J'ai passer de bons moments avec toi vraiment, mais de toute façon cela était voué à l'échec, tu le savais. Alors lâche moi la grappe maintenant, retourne jouer dans ton bac à sable, Flora. », observant quelques minutes encore la brunette qui se tenait face à moi, qui pleurait toutes les larmes et même plus encore, je lui lançais un dernier regard pleins dégout, un sourire moqueur et malsain sur les lèvres, pour enfin tourner les talons et m'éloigner... J'avais finis de jouer avec, je l'a jetais maintenant, comme une vulgaire chaussette, sans importance maintenant, c'était aussi simple que ça. Mon jouet d'un temps. Toujours l'air digne, et très fier dans le moindre de mes gestes. Ce qui venait de se passer je venais déjà de l'oublier, un sourire satisfait sur les lèvres, près dors et déjà à repérer ma nouvelle proie... Euh pardon, disons conquête, c'était peut-être un peu plus à leur avantage?

# Fin du flash back



On ne pouvait pas non plus dire que j'étais un « mangeur de femme », mais c'était tout comme. Les jeunes femmes, je les collectionnais: Sophie, Marguerite, Clara, Mélina, Sandra, Sarah, Marie, Lucie, Blandine, Noémie, Manon, Juliette, Aurore, Océane, Flora... Et tant d'autre encore que pour certaine j'en avais déjà oublié le prénom. Ces filles, pour moi n'avaient aucune importance, elles existaient juste pour mon petit plaisir personnel, pour me faire plaisir, ce qu'elles étaient Elle, ne m'intéressais pas. On me dirait sal*p? C'est ce que j'étais au fond et je le vivais parfaitement bien, qui irait dire le contraire? Ce que j'avais compris avec le temps, c'était qu'il ne fallait jamais vivre au dépend des autres car on était forcément déçue un jour, compter sur les autres étaient donc inutiles, car il y aurait forcément l'un de deux qui se servirait de l'autre. En l'occurrence, j'étais celui qui se servait des autres. S'il m'étais arrivé d'éprouver de la culpabilité pour ce que je faisais? Peut-être un peu, plus pour la réputation que je rejetais en conséquence de mes actes en vérité, mais pour ces filles... Elles savaient sur quel chemin elles s'étaient avancées, elles n'étaient pas sans ignoré la fin de notre éventuelle idylle : brutale, dure et sans pitié.

J'avais été si déçu dans mon enfance, lorsque mon père avait quitté la maison. Moi qui avais toujours compter sur lui, je pensais dur comme fer qu'il aurait toujours été là pour moi et maman. Et bien non, lorsque j'avais six ans, un beau jour pendant que nous dînions, il avait expliqué ça cash, qu'il s'en allait, qu'il quittait la maison le soir même, ayant déjà préparer sa valise qui était dans l'entrée. Pourquoi était-il partit? Il avait sans doute trouver l'homme de ménage plus intéressant que nous, que maman plus particulièrement. Suite à ça, je me suis rendu compte à quel point il était difficile de faire confiance à quelqu'un, d'ailleurs je n'accorda plus jamais ma confiance à quiconque, hormis ma mère qui elle avait toujours, vraiment toujours été pour moi, et ma meilleure amie Annlyse, une petite blondinette au caractère de chien que j'aimais beaucoup, vraiment. Elle est comme ma petite sœur pour moi, nous nous connaissons depuis tant d'année maintenant, je me demande même si je ne l'ai pas toujours connu, en fait. Dans une vie antérieure? Qui sait... Je ne suis pas très superstitieux, mais je suis plutôt influençable lorsque les arguments tiennent la route, or là, Annlyse avait su me sortir une théorie sur le sujet qui tenait parfaitement bien la route. Je m'étais laissé séduire par ses histoires farfelues... pourquoi pas après tout? Rien n'est impossible.

Vagabondant des les petites ruelles de Paris toujours, j'étais fatigué et surtout las de cette monotonie qui s'installait dans ma vie. Besoin de changement, sans doute.. Pourtant j'ignorais comment apporter un peu de piment à ma vie de débauche déjà remplis d'expérience inédites et incroyables pour un garçon de mon âge. J'ai tout vu, tout goûté, tout touché... La vie n'avait plus de secret pour moi à Paris, c'est du moins ce que j'osais penser... J'avais seulement oublier de faire une chose, pourtant importante. Murir? En effet, je venais de quitter Flora il y avait de çà à peine deux jours, sur cette terrasse de café parisien, comme je l'avais fais pour les quinze dernières filles, de façon totalement ridicule, sans réel argument qui tiennent la route, sans raison particulière... Je refusais de grandir, de m'engager dans quelque chose de sérieux, c'était bien ça le problème. Vivre au dépend de ma mère était tellement plus simple, faire le gamin était encore plus simple! D'ailleurs, ce mot « grandir », je l'avais exclu de mon vocabulaire, comme tout les mots que je n'aimais pas entendre dans la bouche de mes proches. Déambulant dans les rues, silencieux... Je m'éprenais à me laisser à mes rêveries... Mon rêve Américain.


***


L'obscurité dans la pièce était complète, de toute évidence, la nuit était tombée depuis longtemps, aucune lumière ne parvenait jusqu'à la fenêtre de ma chambre. Demain serait pour moi un grand jour certes. Allongé sur mon lit, les yeux mi-clos j'étais pensif, plonger dans mes pensées. Demain lorsque je quitterais l'appartement du pleins Paris, ce serait pour la dernière fois avant... Avant bien longtemps. Cette nuit là en effet, était la dernière que je passerais, car demain je partirais. Go les States, le rêve de ma vie, j'avais toujours désirer étudier là bas... En quelques sorte cela était un prétexte pour que ma mère accepte de me laisser partir dans une ville telle que New York. Elle savait que ce jour viendra, l'ayant jusque là toujours su le repousser en acceptant de me laisser sortir quand bon me semblait, elle avait même appris à accepter le fait que je ramène chaque soir une nouvelle fille dans mon lit... Elle avait su faire preuve d'une telle patience, et de beaucoup de tolérance pour me garder toujours auprès d'elle... Seulement il était arrivé le temps de voler enfin de mes propres ailes. J'étais apte à prendre mon envol depuis plusieurs années déjà, mais le cocon familial était plutôt pas mal, la vie était tranquille. New York, c'était mon rêve de toujours, et je me voyais vraiment mal emmener avec moi ma mère hein. J'aurais ma petite vie là bas, tranquille, à l'abri de toute danger, de manque par le soutien financier de ma mère, et cela me changerait de ma capitale Française adorée. New York, mon rêve Américain.

Le silence était le plus total, en même temps j'ignorais l'heure qu'il était, mais il me semblait que l'heure du repas remontait à.. des siècles. Ouvrant les yeux plus grand, je tentais de lire l'heure sur le réveil posé sur ma table de chevet. Quatre heure et demi du matin, pas étonnant que tout soit si silencieux. Il ne restait plus que quelques heures maintenant avant de plier définitivement bagage et quitter l'appartement. J'avais la boule au ventre, l'appréhension mêlé à l'excitation. N'étant pourtant pas du genre très nostalgique, ça me faisait de la peine d'imaginer devoir quitter cette appartement où j'avais toujours vécu... Tant d'histoire, de petites anecdote à laisser derrière soit, dur. Mais il le fallait bien, et très vite cette peine s'envolerait pour faire place au bonheur complet. Fixant silencieux le plafond, en me remémorant tout ces bons moments que j'avais passer ici à Paris avec mes potes, c'était l'heure de faire de bilan. Ce que toutes ces années m'avait apporté.... Euhm.... de l'expérience? Dans le domaine du sexe, j'étais une vrai bête. Niveau maturité? Annlyse était bien là pour remettre les pendules à l'heure, le sexe n'était pas une preuve de maturité, et d'après elle j'étais encore loin du compte. Ce que j'avais appris alors durant toute ses années, auprès de mes potes? L'amitié, je vivais une seule et grande, même indestructible amitié, c'était avec Annlyse. C'était la seule fille à qui j'osais tout confier, tout raconter, mes angoisses, mes craintes vis à vis de l'avenir, mes grands moments de bonheur c'était avec elle que je les partageais toujours. Je partageais vraiment tout avec elle. En fait, elle avait été ma confidente depuis toujours, comme je l'avais été pour elle, son confident. L'amour? C'est quoi ça... Je connais pas. Tabou. La seule chose donc que je regretterais en quittant Paris donc... Annlyse. Ça se résumait réellement qu'en un seul mot, un seul prénom: Annlyse. Je n'étais pas non plus très sensible, mais c'était difficile d'ignorer la tristesse qui m'envahissait. L'a laisser derrière moi.. C'était dur et sans elle, je me sentirais tout simplement perdu. C'était comme m'envoyer dans le vide sans... Sans corde de soutien. Un plongeon dans le vide sans mon soutien, ma Annlyse. Un plongeon vers l'inconnu, exactement... Étrangement, moi qui aimait découvrir de nouvelle chose, je n'étais plus vraiment curieux de voir comment serait ce « plongeon »... J'avais peur maintenant, peur de regretter un peu de m'envoler loin d'ici. Une larme coula sur ma joue alors... Moi qui était si sûr d'ordinaire, je voyais ma confiance en moi me laisser totalement tomber à ce moment là.. La honte total. J'étais fatigué de me prendre tant la tête... C'était pour cela, j'étais juste.... Fatigué...

***


« -Tom..? Réveil toi mon petit Thomas chéri », un baiser malicieux posé sur le coin de mes lèvres et je m'éveillais aussitôt, je m'étais de suite redresser, assis maintenant sur mon lit... Les yeux par contre encore fermés. Je l'entendis rire, de son beau rire agréable à l'oreille. Je souris alors à mon tour, en ouvrant lentement les yeux, la lumière du jour agressait mes pauvres petits yeux à peine réveillés. « -Je pense qu'il va falloir que tu te presse un peu, l'avion ne t'attendra pas, file donc à la douche! Aller! ». Sans dire un mot, tout sourire je m'exécutais. C'était elle me qui faisait me rendre compte ce que c'était que l'amitié, une fille qui s'était forcé à se lever tôt pour dire un dernier au revoir.. Ma douche fut la plus rapide que j'eus pris depuis toujours! L'heure approchait certes, mais maintenant que Annlyse était là pour me rassurer et me convaincre que tout irait bien là bas à New York.

Cinq minutes tout juste après, je revenais dans ma chambre où je vis Annlyse assise sur mon lit un petit paquet entre ses mains. Son visage avait perdu de sa superbe et son regard ne pétillaient plus autant, le temps de reposer mes derniers vêtements dans ma valise, elle me tendit le paquet. Je m'approchais d'elle, saisit le cadeau et le déballait: « -Ce n'est pas grand chose, c'est fait de mes petites mains. Je voulais être sûre que tu ne m'oublierais pas quand tu seras là bas avec tes Amerloque! Une photo de nous deux, pour que jamais tu n'oublies que nous sommes les meilleurs amis du monde hein.. », au fur et à mesure de ses paroles, je vis quelques larmes qui perlèrent son visage... Elle pleurait, tandis que moi j'observais la photo d'elle et moi, dans les bras l'un de l'autre. La photo elle l'avait prise elle même à bout de bras, elle n'était pas si vieille et franchement très réussis et belle. Jamais je ne l'oublierais Ann, jamais. « -Tu sais, tu auras toujours ta place dans mon cœur Thom, tu vas... tellement me manquer. Je t'aime trop sale gosse... Je veux pas que tu partes. », elle me sauta alors au cou, en reniflant. Je l'a serrais contre moi... Bordel, dur d'être fort et de ne pas faire la madeleine. Mais pour elle, j'étais fort, il ne fallait pas craquer, cela la rendrait encore plus triste surement: « -Lyse, je ne t'oublierais pas... Tu m'as fais trop souffrir pour que je t'oublie si vite, méchante... Je t'aime, et ne t'inquiète pas pour ça, tu auras toujours ta place dans mon cœur à moi. D'ailleurs... », relâchant son étreinte, je détachais ma gourmette en argent que je portais au poignet sur laquelle était écrit mon prénom: Thomas, pour la tendre à mon amie: « -Puisque je compte bien revenir te pourrir la vie ici, je veux que tu l'as garde, pour que jamais tu m'oublies, d'accord? », le visage de Annlyse alors s'illumina malgré les larmes qui coulaient encore.. étrange d'ailleurs, je l'a vis alors détacher sa petite chaine en or qu'elle portait au cou avec la lettre A comme pendentif et ensuite me l'a passer au cou: « -On fait un troc dans ce cas, ne l'abime pas hein... Je préfère l'a savoir avec toi, pour que tu ne m'oublies encore moins! Je t'aime Thomas.. », elle passait ses bras autour de moi, posant sa tête contre mon torse, moi la serrant contre moi dans mes bras, je lui chuchotais alors une chose que je ne réservais à personne d'autre qu'aux deux femmes de ma vie, deux mots très fort qui voulait dire beaucoup pour moi: « -Je t'aime aussi Annlyse! ».

***

Un nouveau monde, une nouvelle vie... Tout recommençait, je repartais de zéro. De nouveaux lieux, de nouvelles personnes... Il fallait tout refaire... Et surtout savoir se reconstruire. Assis dans mon fauteuil, l'avion était blindé, prêt à décoller... D'ailleurs je le sentais s'avancer sur la piste de décollage. Toutes mes appréhensions s'étaient envolés depuis que j'avais revu Annlyse ce matin. J'étais prêt. Berkeley, me voilà... Souriant, l'air très serein, sûr de moi et confiant, je posais ma tête dans le fauteuil... Tant que Ann était avec moi par son bijou qu'elle m'avait donné, tout irait très, très bien.

Je m'appelle Thomas Kerner, je suis fils unique héritier d'une grande famille de noble, petit garçon pourri gâté par ma mère. Je vis désormais en Californie, étudiant dans prestigieuse école de Berkeley. Vous me croyez? Vous devriez...

Maintenant que mes études sont terminés je n'ai plus envie de repartir à Paris j'ai donc trouver ce petit quartier sympathique et sa fais maintenant à peu près 1 année qu'il est ici.


→ TOUT EST PARFAIT, VOICI LES CLEFS DE VOTRE NOUVELLE MAISON

PSEUDO SUR LES FORUMS : écrire ici
VOTRE AGE : 20 ans
TON AVIS SUR EMS : Juste subblime <3
LE MOT DE PASSE :
PRÉSENCE SUR LE FORUM: 7/7
AVATAR : Zac Efron
LE PETIT MOT DE LA FIN : ='D




Dernière édition par Thomas Kerner le Jeu 28 Avr - 21:57, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tommy fais sa présentation   Jeu 28 Avr - 21:03

Zac Efron → Gabriel M. Ferrand.
Merci d'avance ='D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tommy fais sa présentation   Jeu 28 Avr - 21:07

Bienvenue. (:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tommy fais sa présentation   Jeu 28 Avr - 21:09

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tommy fais sa présentation   Jeu 28 Avr - 21:13

BIENVENUE parmi nous
bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tommy fais sa présentation   Jeu 28 Avr - 21:15

ZAAAAAAAAAAAAAC.
Bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tommy fais sa présentation   Jeu 28 Avr - 21:16

Merci à vous 4 Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tommy fais sa présentation   Jeu 28 Avr - 21:19

bienvenu
Revenir en haut Aller en bas
Katherine Pierce

avatar

— INSCRIT LE : 16/11/2010
— POSTS : 1986
— MULTINICKS : Nope
— LOCALISATION : Mystic Falls

over there
POST-IT:
DISPO POUR UN RP ?: ouvert pour des sujets.

MessageSujet: Re: Tommy fais sa présentation   Jeu 28 Avr - 21:26

BIENVENUE - très bon choix d'avatar, je te réserve zac

_________________
keep your friends close and your enemies closer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebloodlust.forumactif.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tommy fais sa présentation   Jeu 28 Avr - 21:32

Merci à vous deux à j'attendais tellement un forum comme celui-là pour enfin jouer ce perso avec l'histoire que j'ai écrit depuis un moment maintenant je suis trop content ='D

Bon j'ai finis de raconter ma vie je me remet à ma fiche
Revenir en haut Aller en bas
Katherine Pierce

avatar

— INSCRIT LE : 16/11/2010
— POSTS : 1986
— MULTINICKS : Nope
— LOCALISATION : Mystic Falls

over there
POST-IT:
DISPO POUR UN RP ?: ouvert pour des sujets.

MessageSujet: Re: Tommy fais sa présentation   Jeu 28 Avr - 21:34

Je suis tellement heureux que le forum comble tes attentes

_________________
keep your friends close and your enemies closer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebloodlust.forumactif.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tommy fais sa présentation   Jeu 28 Avr - 21:42


zackyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy

♥️


(rien à ajouter, si ce n'est bienvenue XD)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tommy fais sa présentation   Jeu 28 Avr - 21:52

Whouaou merci et je sens qu'un lien entre nous sera obligatoire

Sinon je pense que ma fiche et finit ='D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tommy fais sa présentation   Jeu 28 Avr - 21:58

Zac ! On le voit de moins en moins sur les forums !
Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Katherine Pierce

avatar

— INSCRIT LE : 16/11/2010
— POSTS : 1986
— MULTINICKS : Nope
— LOCALISATION : Mystic Falls

over there
POST-IT:
DISPO POUR UN RP ?: ouvert pour des sujets.

MessageSujet: Re: Tommy fais sa présentation   Jeu 28 Avr - 21:59

Je te valide, pense à faire recenser ton avatar Very Happy

_________________
keep your friends close and your enemies closer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebloodlust.forumactif.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tommy fais sa présentation   Jeu 28 Avr - 22:07

Merci à vous deux ='D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tommy fais sa présentation   Ven 29 Avr - 2:43

Bienvenue sur le forum Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tommy fais sa présentation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tommy fais sa présentation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elementaire, mon cher... Je fais ma présentation aussi. [Terminée]
» Bref. J'ai fait ma présentation.
» Lierre Céleste débarque -Enfin je fais ma présentation...-
» Présentation de Tommy Knight [Validée]
» Une petite présentation sa fais jamais de mal!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bad Blood :: OUVERTURE AVRIL 2011-
Sauter vers: